Maibec: un virage 4.0 réussi

janvier 16, 2018

L'industrie du bois canadienne a dû relever plusieurs défis au cours des dernières années, notamment en raison des surtaxes américaines. La fermeture de plusieurs usines a poussé Maibec à emprunter la voie de « l'usine 4.0 », privilégiant la maîtrise des procédés via l'information.

En se spécialisant dans certains produits niches boudés par les grandes entreprises, Maibec a su tirer son épingle du jeu et a fait parler d'elle, notamment dans Les Affaires. En mettant en place des outils pour mieux connaître les besoins de sa clientèle, en cartographiant l'offre de ses fournisseurs et en connectant ses processus à la demande, Maibec a maximisé sa production de bois d'échantillon et développé plusieurs produits.

«Cet investissement, étalé sur 12 ans, nous a permis de développer une expertise dans la fabrication de quelque 200 produits différents», précise Jean-Sébastien Pelletier, directeur du Complexe de bois Maibec de Saint-Pamphile, qui souligne que l'avenue 4.0 leur a été plus que bénéfique. Une fois encore, Maibec a su démontrer sa faculté à se renouveler et à s'adapter aux marchés et contextes en perpétuel changement.

À noter que M. Pelletier prononcera le 14 mars prochain à Montréal une conférence «Usine 4.0» présentée par les Événements Les Affaires.

chevron-down